Ça va peut-être vous paraître cruel, mais face à des dizaines – voire des centaines- de candidatures, les recruteurs effectuent souvent un premier tri en cherchant les plus gros problèmes dans les CV. ExcelJob vous dévoile ces erreurs de mise en forme ou d’organisation que vous pouvez arranger en quelques minutes.

  • Des confusions chronologiques

Dans le contenu du CV, ce sont les imprécisions chronologiques qui sont les plus fréquentes et les plus pénalisantes. Pour faciliter la lecture, il faut un CV chronologique avec des dates précises indiquant l’année mais aussi le mois d’arrivée et de départ de la personne au poste en question. Trop de candidats essaient encore de dissimuler des trous dans un parcours avec des dates imprécises, en omettant par exemple de mettre les mois. C’est une erreur car ça éveille au contraire l’attention. Faites preuve de clarté en mentionnant un congé parental ou un congé sabbatique éventuel. La transparence est toujours plus payante que la tentative de dissimulation d’informations. Dans la rubrique consacrée aux expériences professionnelles, mieux vaut également signaler en en-tête la dernière expérience ayant un rapport avec le poste visé. Si vous voulez reprendre une activité dans l’événementiel mais qu’entre-temps vous avez travaillé dans un fast-food, reléguez cette dernière activité dans une sous rubrique « autres activités » pour mettre en valeur tout ce que vous avez pu accomplir auparavant dans l’événementiel.

S’il on a l’impression de lire une candidature générique qui aurait pu être envoyée à n’importe quelle autre entreprise, c’est un problème.

  • Un CV imprécis et hors sujet

La question que peut se poser un recruteur, c’est : le candidat a-t-il travaillé un minimum la personnalisation de son CV ? S’il a l’impression de lire une candidature générique qui aurait pu être envoyée à n’importe quelle autre entreprise, c’est un problème. Pour éviter le hors sujet, reprenez les mots-clés de l’annonce et mettez-les en avant, par exemple en les surlignant ou en les indiquant en gras : un niveau de diplôme requis, des outils informatiques à maîtriser, un niveau de langue… Soyez le plus explicite possible. Ne vous contentez pas d’indiquer que vous parlez anglais par exemple, c’est trop vague. Donnez un score TOEIC ou une durée de séjour à l’étranger. Autre exemple : pour exprimer une compétence telle que le dynamisme, vous pouvez signaler la réussite d’une mission périlleuse avec une deadline resserrée. Sans ces éléments concrets, le recruteur aura tendance à parcourir le CV sans que rien ne permette de retenir son attention et il passera vite au suivant.

  • Les éléments de base manquants

L’en-tête qui reprend les éléments les éléments de base du candidat devrait malgré tout être considéré avec sérieux. Or, ce n’est pas toujours le cas. Ne pas donner sa situation géographique par exemple peut poser problème. C’est le principe de la tâche sur la chemise : le recruteur ne va plus voir que ce détail manquant et s’inquiéter. Si vous postulez à Kinshasa et que vous habitez Lubumbashi, jouez plutôt la franchise en indiquant clairement quelque chose comme « je réside Lubumbashi mais j’ai un pied-à-terre à Kinshasa », plutôt que d’essayer de dissimuler cette information. Attention aussi à sa présentation : photo professionnelle si vous décidez de la faire apparaître et coordonnées sérieuses. Cela paraît incroyable, mais trop de candidats oublient d’indiquer un numéro de téléphone ou se trompent d’un chiffre. Un défaut évidemment fatal… À l’inverse, certaines candidatures peuvent poser problème à cause d’un trop plein d’informations, dont certaines sont inutiles et dérangeantes.

  • Des erreurs de format

Mais tout cela ne sert à rien si votre CV n’arrive pas entre les mains des recruteurs à cause d’erreurs techniques. Encore trop de candidats font des erreurs de forme qui les éliminent d’office. Par exemple ? Des envois par mail dans un format que le recruteur ne peut pas lire, incompatible entre Mac et PC. Privilégiez le format PDF pour une lisibilité universelle. Autre erreur de format qui peut envoyer votre CV directement à la corbeille : lorsqu’il dépasse les deux pages, sauf cas exceptionnel, un chercheur expérimenté par exemple. La norme est au CV d’une page, deux maximum dans certains métiers avec plus de 15 ans d’expérience.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

S'identifier

S'inscrire

Mot de passe oublié

Partager