Auditeur Interne (H/F)

EXCELJOB
  • Date: 27 mai 2024
  • Postuler avant: 27 juin 2024
  • Postulants 1
  • Vues 30
Présentation de l'offre d'emploi

Recrutement d’un AUDITEUR INTERNE POUR LE Projet d’Equite et de Renforcement du Système Educatif (Perse)

 

N° Avis AMI N°  ZR-SPACE-418779-CS-INDV
Pays République Démocratique du Congo
Source de financement Banque Mondiale (P172341 : Crédit IDA N° 6692-ZR et Don IDA N° 6620-ZR)
Intitulé du marché Recrutement d’un Auditeur Interne pour le Projet PERSE
Date de publication 24 Mai 2024
Date de clôture 07 Juin 2024

I. CONTEXTE

Le Projet d’Equité et de Renforcement du Système Educatif (PERSE) financé par la Banque mondiale, appuie la mise en œuvre de la Stratégie sectorielle et, à ce titre, soutient la mise en place durable de la gratuité de l’enseignement primaire en République Démocratique du Congo, RDC. Le projet vise à réduire les frais de scolarité payés par les familles pauvres et augmenter l’accès à l’enseignement primaire dans les provinces sélectionnées tout en renforçant les principaux systèmes éducatifs dans le sous-secteur de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST).

Le Projet comporte trois composantes :

  • Composante 1. Offrir un enseignement primaire gratuit à tous à travers : (a) le renforcement de l’accès à l’éducation ; (b) le renforcement du système de paiement des salaires des enseignants ; (c) l’optimisation du réseau d’écoles et la réforme des systèmes de gestion au niveau local ; et (d) l’établissement des fondations d’un environnement scolaire qui soit sécurisé et inclusif.
  • Composante 2. Etablir les bases d’un enseignement primaire de qualité à travers : (a) l’établissement et à la mise en œuvre d’un programme équitable de frais de fonctionnement d’écoles ; (b) l’établissement d’un système de recrutement fondé sur le mérite pour les enseignants du primaire et les directeurs d’école.
  • Composante 3. L’objectif de cette composante est de soutenir la réalisation de l’Objectif de Développement du Projet (ODP) et le renforcement global des capacités du secteur.

Le Projet est mis en œuvre avec le soutien d’une équipe de coordination de projet (ECP) dans les provinces ci-après : Ituri, Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Kinshasa, Kongo Central, Lomami, Nord Kivu, Sud Kivu et Kwilu.

Après trois années de mise en œuvre, le projet a, à son actif, plusieurs réalisations, notamment l’appui au Ministère dans l’implémentation des réformes telles que définies dans les composantes 1 & 2 du projet, à l’exception de la réforme pour la rationalisation des bureaux gestionnaires.

Ces réalisations font appel à une conformité exigée de différentes procédures des procédures administratives, financières et de la passation des marchés, justifiant ainsi le recrutement d’un Auditeur Interne du Projet.

II. Fonctions et Responsabilités

Placé sous la supervision du Coordonnateur National du Projet PERSE et assurant ses fonctions selon les exigences du Projet, l’Auditeur Interne a pour mission principale de s’assurer de l’application, par le projet, des procédures de gestion administrative et financière, de la gestion financière et de la passation des marchés. Il exécute sa mission en conformité avec les normes internationales régissant la pratique professionnelle de l’audit interne et les procédures généralement admises en la matière.

Le rôle de l’auditeur interne sera essentiellement de :

  • S’assurer que les fonctions administratives, financières, comptables et techniques du Projet respectent les manuels d’exécution et des procédures administratives, financières et de la passation des marchés, aussi bien au niveau des unités de coordination du Projet que des entités bénéficiaires et/ou partenaires ;
  • Détecter d’éventuels risques dans l’organisation du Projet et anticiper sur toutes mesures lui permettant d’atteindre ses objectifs avec un maximum d’efficacité et d’efficience ;
  • Apporter des propositions d’amélioration continue à l’ECP pour assurer une bonne gouvernance du Projet.

L’Auditeur interne aura pour mission générale de :

  • Contrôler et de vérifier le respect de la régularité et de la conformité des procédures internes existantes ;
  • Veiller à la bonne application des procédures de gestion des projets, y compris celles relatives à la passation des marchés ;
  • Favoriser l’amélioration de la qualité de l’information et faire toute suggestion relative au respect des manuels de procédures et d’exécution du projet ;
  • Assurer la mise en place des outils de travail de l’audit interne (charte d’audit et plan d’audit notamment) ;
  • Veiller à l’utilisation efficiente des ressources du projet ;
  • Veiller à la fiabilisation des données comptables et financières ;
  • Sécuriser le patrimoine du projet ;
  • Apporter un appui à la coordination du projet.

Il s’acquitte en particulier des tâches suivantes :

A – À titre de la planification :

  • Elaborer le plan d’audit annuel et la matrice des risques afin de définir des priorités cohérentes avec les objectifs du projet. Ce plan sera soumis à l’approbation du Coordonnateur ;
  • Rédiger la Charte de l’Audit interne à soumettre à l’avis de non objection de la Banque mondiale ;
  • Participer à l’évaluation de la planification générale (PTBA) et du plan annuel/trimestriel d’audit.

B – À titre de contrôle/investigation :

  • Exécuter seul ou en équipe les missions d’Audit Interne en conformité avec les normes internationales régissant la pratique professionnelle de l’audit interne et les procédures admises ;
  • Evaluer l’application effective des manuels d’exécution et des procédures et la qualité du système de contrôle interne ;
  • Evaluer la performance du Projet (économie, efficience, efficacité) en termes de gestion des opérations administratives, comptables, financières, techniques ainsi que de passation des marchés par l’approche des risques et identifier les possibilités d’amélioration ;
  • Identifier les dysfonctionnements opérationnels, en évaluer les conséquences et proposer des moyens appropriés pour y remédier ;
  • Contrôler périodiquement les transactions financières liées aux activités du projet, en s’assurant de leur opportunité, leur régularité, ainsi que des niveaux de risques, fraudes et corruptions éventuelles ;
  • Participer aux inspections physiques des biens et services acquis et des travaux réalisés ;
  • Examiner les dossiers de passation des marchés pour s’assurer du respect des termes des accords de financement, de la qualité et de l’efficacité du classement et de l’archivage des pièces ;
  • Vérifier la sincérité et la fiabilité des informations financières et comptables, ainsi que la sécurité des enregistrements comptables :

* Eligibilité des dépenses, respect des allocations budgétaires, assurance de leur exhaustivité, de leur régularité
* Justification des dépenses : contrôle de la force probante et de l’authenticité des pièces justificatives (absence de rature, d’indices de falsification, etc.),
* Qualité et efficacité du classement et de l’archivage des pièces comptables.

  • Examiner l’efficacité de la protection des actifs : Codification des immobilisations, Système et outils de gestion de la comptabilité matière (inventaire des immobilisations, livres et divers documents d’enregistrement de la comptabilité matière, fiches de stock, etc.), gestion des comptes bancaires et disponibles en caisse ;
  • Evaluer le système d’information et de gestion ainsi que des outils d’aide à la décision existant au sein du Projet et proposer des améliorations ;
  • Examiner la pertinence et le fonctionnement effectif des procédures mises en place pour lutter contre la corruption, notamment la constitution de commissions d’évaluation des offres, les mécanismes mis en place pour recevoir et traiter les plaintes des soumissionnaires, les publications des marchés, … ;
  • Mener des missions spéciales d’investigation et des contrôles inopinés. Ces investigations et contrôles porteront sur les services administratifs, comptables, financiers, opérationnels et de passation des marchés ainsi que des différents acteurs impliqués à quelque niveau que ce soit dans l’exécution des activités du projet ;
  • Vérifier le respect et la mise en œuvre du PTBA conformément aux allocations budgétaires et catégorielles prévues dans l’accord de financement.

C.- A titre de l’amélioration du contrôle

  • S’assurer de la mise en œuvre des recommandations des audits internes, externes, et des différentes missions de supervision de la Banque mondiale ;
  • Contribuer au renforcement des capacités en termes de maitrise des procédures des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des projets ;
  • Recommander, le cas échéant, des mesures d’amélioration de la gestion du projet ;
  • Procéder ainsi à l’analyse comparative des indicateurs de performance, en axant cette analyse sur des critères d’efficacité et d’efficience, en se basant notamment sur les normes et pratiques admises du Projet ;
  • Examiner la pertinence et le fonctionnement effectif des procédures mises en place pour lutter contre la corruption, notamment la constitution de commissions d’évaluation des offres, les mécanismes mis en place pour recevoir et traiter les plaintes des soumissionnaires, les publications des marchés.
  • Exécuter tous autres tâches qui rentrent dans le cadre de la fonction d’Audit Interne telle que définie par les organisations professionnelles internationales d’Audit Interne, notamment l’IFACI et l’IIA.

III. Profil requis

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire (BAC + 5) en Audit, gestion, finances, économie ou équivalent ; avoir la certification en audit interne (Certified Internal Auditor (CIA)) serait un atout ;
  • Être de bonne moralité et se conformer à la politique de la Banque mondiale en matière de fraude, de corruption, de VBG, EAS/HAS ;

Par ailleurs, le candidat ou la candidate devra :

  • Avoir au moins 5 ans d’expérience dans la fonction d’auditeur interne, contrôle de gestion ou de chef de mission en cabinet d’audit ;
  • Avoir une expérience avérée dans la conduite des équipes d’audit (interne/externe) en cabinet, dans une entreprise ou dans un projet. Une expérience dans la mise en place de service ou département d’audit interne dans une entreprise, dans un département ou unité de gestion de projet serait un avantage significatif ;
  • Disposer d’une bonne connaissance des procédures de la Banque mondiale ou de tout autre bailleur des fonds international ;
  • Avoir une bonne expression orale et écrite en français, la connaissance de la langue anglaise serait un atout ;
  • Être capable de créer les conditions propices de travail en équipe ;
  • Avoir une parfaite maîtrise de logiciels bureautiques standards (MS Excel, Word, PowerPoint,) ;
  • Avoir une bonne pratique des logiciels de gestion comptable et financière (TOM²PRO).

VI. LIEU ET CONDITIONS DE TRAVAIL

Le poste est basé à Kinshasa. La mission du Consultant s’étendra sur une durée prévisionnelle ne dépassant pas le 31 décembre 2024, avec possibilité de renouvellement en cas d’extension du Projet et sur une base d’évaluation satisfaisante des performances.

V. METHODE DE RECRUTEMENT

Le recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels par mise en concurrence ouverte définie à la Section 7 du « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant de la Banque mondiale le financement de programmes d’investissement » du mois de juillet 2016, version révisée en novembre 2017, en juillet 2018, en novembre 2020 et en septembre 2023.

Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions des paragraphes 3.14, 3.16 et 3.17 du « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant de la Banque mondiale le financement de programmes d’investissement » du mois de juillet 2016, révisée en septembre 2023 (Règlement de Passation des Marchés relatives aux règles de la Banque Mondiale en matière de conflits d’intérêts) sont applicables.

Le Projet d’Equité et de Renforcement du Système Educatif (PERSE) invite les Candidat(e)s admissibles et intéressé(e)s, Consultant(e)s individuel(le)s, à fournir les services décrits ci-dessus. Les Candidat(e)s intéressé(e)s doivent fournir les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter ces services :

VI. CONDITIONS DE SOUMISSION

Les dossiers de candidatures comprendront les éléments suivants :

  • Un curriculum vitae d’au plus trois pages, signé et comprenant trois références ;
  • Une lettre de motivation signée, d’au plus deux (02) pages ;
  • Les diplômes obtenus et attestations de services antérieurs.

Ces dossiers, du reste, rédigés en langues française seront envoyés au plus tard le 07 juin 2024 à 15H30’ précises, heure locale de Kinshasa (GMT+1), de la manière suivante :

  • Les dossiers en dur seront déposés au siège du Projet PERSE, sis 80 Avenue Uvira, Commune de la Gombe, Ville-Province de Kinshasa, République Démocratique du Congo, porter clairement la mention : AMI N° ZR-SPACE-418779-CS-INDV– « Recrutement d’un Auditeur Interne pour l’équipe de Coordination du Projet PERSE ».
  • Les dossiers en soft seront envoyés à l’adresse e-mail perseprocurement@gmail.com, et reprendront aussi obligatoirement en objet du courriel la mention ci-après : AMI N° ZR-SPACE-418779-CS-INDV– « Recrutement d’un Auditeur Interne pour l’équipe de Coordination du Projet PERSE ».

Le Projet PERSE procédera à la vérification des références professionnelles dans les CV et rejettera les candidatures portant des références fausses et/ou erronées. Il en est de même des candidatures soumises hors délai qui ne seront pas acceptées.

Le poste étant basé à Kinshasa, le candidat retenu et résidant en dehors rejoindra la Ville à ses propres frais.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Cliquez ici pour télécharger les TDRs – format PDF

A l’attention de Monsieur Valère MONSYA MOLOMB’EBEBE
Coordonnateur du Projet PERSE

Avenue Uvira, n° 80, Commune de la Gombe.
Ville-Province de Kinshasa, République Démocratique du Congo

Détail offre d'emploi